Maison & amenagements

Quels sont les principes de l’isolation des combles ?

Afin d’améliorer la performance énergétique de votre habitation, il est mieux de réaliser une isolation des combles. Ce calorifugeage est notamment efficace, car 30% des déperditions thermiques s’effectuent par le toit. Bien réalisée, cette isolation thermique vous permettra alors de valoriser votre bien, mais aussi de faire des économies importantes. Découvrez ici quelques principes d’isolation des combles à connaitre, afin de vous aider à choisir la technique qui vous convient le mieux.

Pourquoi isoler vos combles ?

Pour assurer le confort dans vos combles, il vous est conseillé de soigner l’isolation thermique de ses parois. En effet, l’insonorisation et le calorifugeage de ces derniers sont nécessaires, puisque 30% des déperditions thermiques d’un logement s’effectuent généralement par le toit. Une isolation combles constitue donc une priorité lors d’une construction à neuf ou d’une rénovation.

Il s’agit d’une solution thermique qui permet à la chaleur de rester à l’intérieur de votre habitation. Les combles sont effectivement un espace d’air, ce qui entraine automatiquement la montée de la chaleur ou la convection. C’est également une solution économique, car elle vous permettra de réaliser des économies de chauffages considérables. De plus, votre habitat sera protégé du froid et conservera une chaleur optimale dans toutes vos pièces.

Par ailleurs, grâce à ce système, vous bénéficierez d’une meilleure absorption sonore. Cette solution acoustique vous apportera alors, au quotidien, le confort idéal. Enfin, une telle isolation est parfaitement environnementale, étant donné que vous contribuerez inéluctablement à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

En bref, des combles bien isolés vous permettent donc de mieux maitriser la température à l’intérieur de votre logement, mais aussi de limiter l’affluence des variations. Ainsi, vous aurez moins chaud durant l’été, et moins froid en hiver. Ce qui vous garantit un confort optimal au quotidien, que vos combles soient aménagés ou perdus.

 

Quelle technique d’isolation des combles choisir ?

Une isolation combles consiste à considérablement maintenir la chaleur à l’intérieur de votre maison. Le choix de la technique d’isolation dépendra notamment de l’usage attribué à vos combles. Si ceux-ci sont perdus, il est conseillé de privilégier une isolation au niveau du plancher. En effet, il est inutile de chauffer ces espaces si ces derniers ne sont même pas occupés. Autant donc, préserver la chaleur dans les pièces où vous vivez régulièrement.En cas de combles aménagés, par contre, il serait mieux d’opter pour une méthode d’isolation sous les rampants de la toiture. Dans tous les cas, de nombreuses techniques s’offrent à vous, selon que vous souhaitez isoler des combles perdus ou des combles aménagés.

Concernant une isolation des combles perdus, deux manières sont souvent privilégiées : la laine déroulée et le soufflage. La première consiste en fait à dérouler de la laine à même sol. La qualité de la pose doit de ce fait assurer que l’installation est bien étanche.La seconde technique, qui est d’ailleurs la plus recommandée, est le soufflage. Cela consiste à souffler un isolant, en forme de flocon, dans vos combles perdus. Il peut s’agir, entre autres, de la laine ou de la ouate de cellulose. À noter que le soufflage doit être réalisé de façon homogène tout en évitant de compacter l’isolant, afin d’atteindre efficacement l’épaisseur souhaitée. Dans le cadre de vos travaux d’isolation, sachez qu’en outre, vous avez la possibilité de bénéficier d’une aide à la transition énergétique. Pour cela, les équipements installés au niveau des planchers de vos combles perdus doivent présenter une résistance d’au moins 7 m²K/W.

En ce qui est de l’isolation de combles aménagés, les travaux sont à effectuer par les rampants de la toiture. Pour ce faire, il est possible de réaliser l’isolation soit par l’intérieur, soit par l’extérieur de votre logement. Si vous choisissez la première technique, celle-ci consistera à poser un matériau isolant, en forme de rouleaux ou de panneaux sous les rampants. Ce qui évitera à la chaleur de s’échapper par le toit. Si vous optez pour l’isolation par l’extérieur, en revanche, cette méthode vous permettra de préserver le volume de votre espace de vie. C’est la solution la plus plébiscitée, bien qu’elle ne soit généralement réservée qu’aux travaux de construction à neuf ou de rénovation de toiture. Il est à préciser que vous pouvez aussi bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique, dans le cadre d’une isolation de combles aménagés. Toutefois, pour pouvoir profiter de cette aide, les équipements installés au niveau de vos rampants doivent avoir une résistance d’au moins 6 m²K/W.

Bien choisir les matériaux d’isolation

Vous aurez compris qu’il existe de nombreux matériaux d’isolation comblesdisponibles sur le marché. En effet, vous avez le choix entre la laine de verre, la laine de roche, le polystyrène, la fibre de bois, etc. Toutes ces solutions permettent en fait de renforcer l’isolation de votre habitat. Mais il faudra faire le bon choix, en tenant compte de votre projet et de vos besoins. Certains critères sont alors à considérer, afin de vous aider à effectuer le meilleur des choix.

Pour ce faire, tenez compte de la résistance thermique du matériau. Cela dépend notamment de la valeur lambda ou de la conductivité thermique de l’isolant, ainsi que de son épaisseur. Le matériau est alors considéré comme performant, dès lors que la valeur lambda est faible. Néanmoins, cette dernière peut être compensée en apposant une couche d’isolant un peu plus épaisse. En considérant la valeur lambda et l’épaisseur nécessaire du matériau, vous pourrez ainsi vous faire une petite idée du prix de l’isolant à installer. Bien sûr, cela constitue également un critère essentiel pour vous aider dans votre choix. Enfin, s’il est un autre élément dont il faudra tenir compte, c’est sans doute le conditionnement. Vous devrez effectivement opter pour l’isolant le plus adapté, en fonction de l’isolation désirée (murs, planchers, combles perdus ou rampants).

D’autres critères pour choisir le bon isolant

Outre les quelques critères susmentionnés, d’autres éléments peuvent aussi être considérés, pour le choix d’un isolant idéal. Entre autres, l’origine du matériau est à tenir en compte. En effet, vous avez le choix entre :

  • Le synthétique (polystyrène) ;
  • Le minéral (laine de roche ou de verre) ;
  • Le végétal (lin, bois, cellulose) ;
  • L’animal.

Sans oublier de considérer le coût environnemental de l’isolant, ainsi que leur résistance face à l’eau ou à la vapeur. Dans le cadre de vos travaux d’isolation, il est toujours bon de réitérer que vous pouvezprofiter d’une aide financière, de l’ordre de 30% sur le montant de vos réalisations.

Related posts

Les risques et les moyens de préventions d’une installation photovoltaïque

Comment déménager pas cher de Paris à Strasbourg ?

Bûche compressée jour ou nuit : que choisir ?

Comment réussir l’introduction d’une verrière dans vos intérieurs ?

Rabot electrique: le rabotage en toute simplicité

Conception de cuisine : adapter la hauteur des plans de travail à sa morphologie

Pourquoi louer un monte-charge ?

Comment dégeler les tuyaux et prévenir les dommages

Fuite enterrée pendant le confinement, Que faire ?