Maison & amenagements

Est-ce facile d’installer des toilettes suspendues ?

Les toilettes sont en perpétuelle évolution, avant on se contentait d’un seau pour faire la toilette, de nos jours le plombier vous propose au moins cinq types de toilette. Vous aurez à choisir entre autre, une toilette à poser avec une chasse d’eau ou une toilette sèche dite écologique. Quelles sont les différences entre les divers WC, et comment peut-on choisir la toilette qui convient à l’installation sanitaire mise en place ?

Les toilettes traditionnelles, WC à poser

Ce sont les plus classiques, sont encombrantes et prennent de la place, ils sont fixés au niveau du sol à l’aide de vis. L’arrivée de l’eau se fait par le côté du réservoir ou en dessous. Pour gagner quelques centimètres certains préfèrent les toilettes installées au niveau des coins. L’installation de ce type de WC et leur raccordement nécessite la présence d’un plombier Paris à fin de poser le WC dans les règles de l’art et éviter les soucis de fuite ou les problèmes de la chasse d’eau.

Les toilettes suspendues, les plus esthétiques

Ces WC considérés comme les plus contemporains, dotés d’une double cloison, il ne laisse apparaître que la cuvette et le poussoir. Ils ne sont adaptés que pour les constructions récentes. Ces types de toilette conviennent très bien aux enfants ou aux personnes à mobilité réduite; vous pouvez donc choisir la hauteur qui vous convient le plus, 30 cm, 40 cm ou 50 cm. Les travaux et l’installation des toilettes suspendues exigent la présence d’un plombier et la double cloison pour être installée dans les normes.

Les toilettes broyeurs

Elles représentent l’alternative pour les toilettes classiques, et conviennent en cas de manque d’espace ou en cas d’éloignement du réseau sanitaire d’évacuation. Le broyeur possède une évacuation spécifique, il est doté d’un moteur électrique qui broie la matière fécale avant de les envoyer dans le réseau des eaux usées. Ce type de WC est brouillant, son entretien se fait de la même façon que celui de la toilette classique, et nécessite un entartrage régulier.

Les toilettes chimiques

Ce type de toilette fonctionne comme les toilettes classiques, sauf que celle-là est réservée à la maison isolée, les caravanes ou les camping-cars et les chantiers. L’évacuation de la matière fécale exige l’ajout des additifs chimiques pour une dissolution efficace et une meilleure  réduction des mauvaises odeurs.

Les toilettes japonaises ou dites lavantes

Ces toilettes sont trop confortables, tendances et hygiéniques, elles sont munies d’une douchette. À laide d’un bouton ou une télécommande, la douchette se déclenche et émet un jet d’eau dont l’intensité est réglable, à fin de nettoyer en douceur. Elles sont munies en plus de la fonction séchage avec un air froid ou chaud. Le siège est aussi doté de la fonction chauffage. Et bien sûr, à tous ces options le prix convenu. Elles sont non seulement connues par leur marginalité, mais aussi par un  prix hors du commun.

Les toilettes sèches

Ce sont les toilettes sèches, écologiques et économiques. Elles ne nécessitent pas d’eau. Basée sur le principe de compostage qui se fait à l’aide de déchets végétaux secs et des matières organiques. Le compost ainsi obtenu peut être utilisé par la suite pour des fins de fertilisation.  Sa mise en place est facile, surtout qu’elle ne nécessite ni une fosse septique ou une arrivée de canalisation d’eau. Mais n’hésitez pas à faire appel à un plombier pour vous expliquer le mode opératoire de toilettes sèches.

Related posts

Un bon ventilateur pour avoir une meilleure sensation en été

Comment bien régler le chauffage dans une chambre de bébé ?

Comment réparer une fuite sur un tuyau en plomb

Chasse d’eau qui ne fonctionne plus : que faire ?

4 raisons de ne pas négliger l’aménagement de votre piscine

Les avantages de l’achat de systèmes d’alarme DIY

L’aménagement public : un passage obligé pour améliorer le cadre de vie des citoyens

Rabot electrique: le rabotage en toute simplicité

Lavabo bouché : 6 solutions pour que l’eau s’écoule enfin