Formation & Emploi

Trouver son orientation : 7 clés pour aider votre enfant dans son projet

Vous êtes parents d’un lycéen devant faire des choix pour son parcours d’étude postbac ? Vous êtes parents d’un étudiant à l’université désirant repenser ses choix d’orientation ? Bien évidemment les questions d’orientation sont avant toutes celles de vos enfants, toutefois elles soulèvent bien souvent de grandes préoccupations pour les parents. Voici quelques conseils pour aider votre enfant à construire son projet d’orientation.

Prenez le temps de discuter avec votre enfant

Sous couvert d’une confiance totale pour leur enfant ou par peur de s’immiscer dans leur vie, certains parents préfèrent laisser leur enfant avancer seul dans leur réflexion pour leur orientation d’après-bac. Pourtant, les parents ont un rôle à jouer dans l’accompagnement de la réflexion de leur enfant, mais aussi pour envisager avec eux des questions concrètes comme le financement des études.

Aidez-le à prioriser ses envies et à identifier ses limites.

Ainsi, prenez le temps de discuter avec votre adolescent, d’intégrer ses envies, ses craintes, ses limites pour l’aider à réfléchir face aux options qui s’offrent à lui. Vous pouvez ainsi l’aider à identifier ses envies et ses appétences, à prioriser ses choix, à confronter ceux-ci face à ses facilités ou ses difficultés scolaires.
Certains cursus constituant un engagement financier de la part des parents voire la souscription d’un prêt étudiant, n’éludez pas ces questions afin d’envisager les différentes solutions s’offrant à vous.

Accompagner votre enfant dans ses recherches

Parce qu’il vit sa vie d’adolescent, parce qu’il est occupé par ses études et l’approche du bac, parce qu’il ne sait pas par où commencer, votre enfant est peut-être perdu dans ses recherches d’une formation, d’une école ou d’une université. Sans faire les choses à sa place, n’hésitez pas à l’aider dans ses recherches, à lui proposer de vous rendre dans des salons dédiés à l’orientation, etc.

Ne décidez pas pour votre enfant

Attention toutefois à ne pas forcer la main de votre enfant quant au choix de ses études. Certains parents peuvent en effet pousser leur enfant dans une voie qu’ils jugent porteuse, une voie qu’eux-mêmes auraient aimé suivre ou parce qu’elle est dans la continuité de leur propre parcours. Le risque ici est de voir un enfant faire un choix pour vous faire plaisir uniquement avec à la clé un manque de motivation et un risque d’abandon du cursus.

Ne pas mettre de pression et accepter une erreur de parcours

Certes, vous mettez beaucoup de vous-même pour accompagner votre enfant dans la construction de son projet d’étude, néanmoins sachez que de nombreux étudiants se rendent compte, durant leur première année d’université, d’une erreur de parcours, d’un cursus pour lequel ils ne sont pas faits. Sachez qu’il existe toujours des solutions, parfois des passerelles à l’issue du premier semestre, parfois une formation en orientation pour construire un projet solide comme le propose www.iffeurope.fr, parfois la définition d’un nouveau projet. Si cela arrive à votre enfant, sachez qu’il est loin d’être le seul. Accompagnez-le encore pour l’aider à construire son parcours dans le supérieur.

N’hésitez pas à vous faire accompagner

Peut-être n’avez-vous ni le temps, ni l’aisance, ni la possibilité d’aider votre enfant dans sa recherche de l’orientation idéale. Parfois même, votre enfant refusera votre aide pour le seul motif que vous êtes ses parents. N’hésitez pas à vous appuyer sur une aide extérieure en la personne de conseillers d’orientation, de coach d’orientation qui aideront votre enfant à se poser les bonnes questions sur ses envies et à les mettre en adéquation avec les possibilités d’orientation qui s’offrent à lui.

Rappelez-vous que vous avez aussi été à sa place

Votre enfant n’arrive pas à se projeter et à faire un choix ? À l’approche des échéances, il ne sait toujours dans quelle direction aller ? Rappelez-vous qu’à son âge, vous aviez être les mêmes difficultés, les mêmes doutes, les mêmes tergiversations. Autant que possible, tentez de vous mettre à sa place pour voir les choses de son point de vue, et non de celui d’un parent potentiellement inquiet pour l’avenir de son enfant.

Related posts

Quelques exemples pour calculer le pourcentage d’augmentation

L’alternance, la meilleure solution pour se forger un avenir solide

Quelques conseils utiles pour bien réussir dans sa vie

Quel mobilier scolaire choisir pour un enseignement dynamique ?

Avocat spécialiste en droit bancaire : ses tâches principales

Quand les cadres se lancent dans le e-learning

Des formations disponibles pour aider les salariés et les entreprises à développer leurs compétences

Comment se préparer à un entretien d’admission ?

Comment élaborer son business plan ?