• Home
  • Animaux
  • Quels sont les différents modes de reproduction chez les animaux ?
Animaux

Quels sont les différents modes de reproduction chez les animaux ?

Quels sont les différents modes de reproduction chez les animaux ?
Notez cet article

La reproduction est un phénomène permettant aux êtres vivants de préserver leur espèce. Les études scientifiques montrent que cela permet aux êtres vivants de transmettre leurs gènes à leur descendance. Tous les êtres vivants ne se reproduisent pas de la même façon. Certains sont vivipares, d’autres ovipares et il existe même des individus qui combinent ces deux modes, ce sont des ovovivipares.

Comprendre la viviparité

Par définition, les animaux vivipares sont ceux qui mettent au monde des petits déjà bien formés. Étymologiquement, le mot « vivipare » vient du latin « vivus » qui veut dire vivant et « parere » qui signifie mettre au monde. La fécondation se passe donc dans l’utérus de la mère. Petit à petit, l’embryon se développe dans le ventre de sa mère grâce aux nutriments que celle-ci lui envoie par le cordon ombilical dans le placenta.

La femelle va ainsi accoucher d’un petit qui pourra grandir de manière autonome. Cependant, la plupart des animaux vivipares sont mammifères. Cela veut dire que nombreux d’entre eux seront encore allaités par leur mère plus ou moins longtemps selon les espèces. Parmi les êtres vivants vivipares, on distingue l’Homme, les lions, les souris, les kangourous, etc.

Qu’en est-il de l’oviparité ?

Les animaux ovipares vont par contre pondre des œufs pour se reproduire (le mot ovipare dérive du latin « ovus » qui signifie œuf et « parere »). Dans cet œuf, l’embryon se développera déjà de manière autonome, car contrairement aux vivipares, une fois que la coquille est entièrement formée, il n’y aura plus aucun contact avec la mère que l’œuf soit expulsé ou non. Tous les nutriments dont l’embryon aura besoin pour grandir seront déjà enfermés dans l’œuf avec lui, il n’aura plus qu’à se servir.

La fécondation peut avoir lieu dans l’utérus de la femelle ou dans le milieu externe, c’est le cas qu’on rencontre chez certains poissons. Une fois que l’embryon est assez grand, il sort de l’œuf et peut continuer sa vie de manière tout à fait indépendante ou non. Chez les oiseaux, les petits seront encore nourris par leur mère, chez les reptiles comme les crocodiles de Madagascar ou les tortues marines, les petits apprendront à se nourrir tout seul.

Qu’entend-on par ovoviviparité ?

Comme il a été dit plus haut, les animaux ovovivipares sont en même temps ovipares et vivipares. Comment cela peut-il s’expliquer ? C’est simple. Ce sont des animaux qui, à l’origine, se reproduisent par des œufs, cependant, au lieu de les pondre, la femelle incubera les œufs dans son utérus. Aussi, il n’y aura toujours aucune liaison entre la mère et les embryons, mais ils continueront à grandir au chaud dans le ventre de la mère à l’intérieur de l’œuf.

Lorsque les petits auront assez grandi, ils éclosent dans le ventre de leur génitrice avant que cette dernière ne les expulse. Ainsi, à première vue, on aura l’impression que la femelle accouche de petits entièrement formés comme chez les vivipares. Les requins blancs ou les vipères font partie des animaux dits ovovivipares.

Related posts

Frelon : le reconnaître et s’en débarrasser !

Quelques points à savoir sur l’équitation

Ces animaux insolites que l’on peut accueillir chez soi

Mon chat tire la langue, doit-je m’inquiéter ?

Comment trouver la mutuelle pour animaux la moins chère ?

Bien choisir le tapis de selle pour chevaux

Eviter les boules de poils dans un chat pour assure sa bonne santé

Le border collie, un chien élégant et de bonne compagnie