Non classé

D’où nous viennent les bonbons ?

D’où nous viennent les bonbons ?
Notez cet article

Les bonbons font partie des petits plaisirs de la vie appréciés des petits comme des grands. On les trouve sous toutes les formes et dans toutes les couleurs, enrobés ou non. Comment sont apparues ces confiseries et quelle est leur histoire ? La réponse vous est donnée dans cet article.

Des origines lointaines

Les bonbons ont traversé les siècles et connu bien des évolutions avant de s’inviter sur les étals des commerçants et dans les rayons des supermarchés. On ne peut pas donner une date précise de leur origine, tout ce qu’on sait c’est que les premières douceurs sucrées sont apparues un peu plus de 600 ans avant notre ère. À cette époque, les Perses, une civilisation très en avance sur leur temps, avaient découvert « le roseau qui donne du miel sans le concours des abeilles ».  Toutefois, c’est Alexandre Le Grand qui, 200 ans plus tard, contribua à démocratiser la culture de cette plante sur tout le bassin méditerranéen. Les Grecs et les Romains avaient utilisé alors le sucre de canne pour soigner ou purger les reins, l’estomac, les intestins et la vessie.

Les premières gourmandises

Au Moyen-âge, le « sel sucré » est assimilé à un produit de luxe réservé uniquement aux rois et aux seigneurs. On retrouve le sucre principalement chez les apothicaires qui avaient aussi le monopole des épices et des cires. C’est vers la fin du XVe siècle que l’usage thérapeutique du sucre a évolué pour devenir un produit gourmand de plus en plus utilisé en cuisine. Il servira notamment à enrober des amandes et des graines de pignon pour terminer un repas trop riche.

Les confiseries telles qu’on les connait aujourd’hui sont apparues au XIXe siècle et elles ne sont plus réservées à la bourgeoisie. Les bonbons anciens étaient longtemps considérés comme des produits de luxe, maintenant tout le monde peut se les offrir. Mais il ne faut pas oublier que la démocratisation des bonbons n’a été rendue possible qu’avec le développement du commerce de la canne à sucre. Par ailleurs, les congrégations religieuses comme l’Abbaye de Flavigny ou les religieuses de Moret avec leurs fameux « sucres d’orge » ont largement contribué à enrichir les recettes et les techniques de fabrication.

À partir du XXe siècle, l’industrialisation de la filière conjuguée aux productions artisanales ont permis de créer une variété impressionnante de bonbons originaux avec des textures et des saveurs encore plus impressionnantes.

 

Related posts

La vanille : les formes de présentation et les différentes variétés

Quelles sont les caractéristiques d’un comparateur d’assurance ?

Faites parvenir une carte d’anniversaire authentique

Pourquoi comparer les assurances ?

Pourquoi faire appel à une entreprise de nettoyage pour l’entretien de vos bureaux ?

Choisir une école de commerce : les éléments à considérer

Installation alarme Monaco : les atouts d’un professionnel

Les bonnes raisons d’opter pour l’utilisation de granulés en bois

La différence entre l’IAE et les écoles de commerce