Gastronomie & Boissons

Comment réussir les accords de mets et de vins ?

En weekend ou pour des occasions spéciales, il est légitime et bénéfique de vouloir partager des moments conviviaux autour d’un repas. Pour mieux enrichir cette expérience, accompagner les mets de vins est généralement une excellente idée.

Ces boissons sont bien des incontournables capables de sublimer les ingrédients de différents mets. Les vins enrichissent l’expérience gustative faite de ses buffets.

Toutefois, un mauvais accord mets et vins a des effets tout à fait inverses. Il peut créer des sensations désagréables en bouche. Découvrez comment choisir les vins pour ses mets !

Associer mets et vins : ce qu’on peut obtenir !

Avant de passer aux principes d’accords entre mets et vins, prenez connaissance des différents résultats possibles de leurs interactions.

Un aliment peut accentuer de façon exagérée la tannicité du vin. Certains aliments comme le chocolat noir et la noix de Grenoble sont riches en tannins. Associer un vin tannique comme le gigondas aux noix peut exagérer l’astringence du vin. Ceci peut vite devenir dérangeant.

Un aliment peut également réduire la tannicité d’un vin. Les viandes rouges par leurs protéines diminuent les tannins. Ceci peut sublimer les vins les plus tanniques.

accords de mets et de vins

Par ailleurs, un vin peut écraser l’arôme d’un aliment et inversement. Les plats épicés par exemple enlèvent cet arôme fruité des vins. Une association de mets et de vin peut également créer un nouvel arôme pas toujours agréable.

Le combo charcuterie et vin tannique notamment laisse une sensation métallique dans la bouche. Cette dernière est due à la rencontre du gras et des tannins.

Vous pourriez également avoir une parfaite interaction entre un aliment et un vin. Elle crée une sensation aromatique plus forte et très appréciée. C’est bien l’effet recherché. Il est important de s’informer afin de ne pas gâcher le plaisir d’un bon vin avec des mets inadaptés.

Le vin idéal pour des types de repas

Il n’y a pas de principes suprêmes qui régissent l’accord mets et vins. Toutefois, on peut énumérer des points essentiels selon différentes interactions.

Les entrées

Les vins doivent être dégustés dans un certain ordre. Commencez par les vins les plus acides et évoluez vers les vins plus sucrés. Le combo sucre et alcool des vins sucrés alourdissent rapidement les papilles. Ceci peut couper l’appétit s’il est pris en apéritif.

Les vins effervescents sont les plus indiqués en apéritif. Pour les entrées (crudités, coquillages, poissons, charcuterie, etc.), vous pouvez associer du vin blanc sec ou corsé.

Les plats de résistance

accords de mets et de vins charcuterie

Ici, pensez à des viandes rouges, blanches, rôties ou à du poisson. Le vin rouge rasteau tannique irait bien pour le gibier et les plats en sauce. Si vous prévoyez de l’agneau mijoté ou du bœuf bourguignon, optez plutôt pour un bon vin vacqueyras rouge. Par contre, les viandes blanches conviennent généralement aux vins rouges légers.

Le dessert

C’est sans surprises que les vins doux s’accordent avec les desserts. Le vin se doit d’être plus doux et sucré que le dessert. Un vin sec risque de paraitre désagréablement acide s’il est utilisé en dessert. Aussi, son arôme fruité si caractéristique s’en verrait effacer.

Toutefois, les principes énumérés ne devraient pas empêcher de faire parler ses préférences et son intuition. C’est en équilibrant les intensités qu’on réussit à créer une harmonie.

Related posts

La filière viande se transforme afin de répondre aux exigences des consommateurs

Des produits typiquement grecs à découvrir

Top 5 des qualités à avoir pour réussir dans l’hôtellerie et la restauration à Lyon

Equiper son bar avec le bon matériel

Chocolat : et si on consommait plus responsable ?

Vins: comment choisir et pourquoi offrir une bouteille?

Aimez-vous la cuisine bretonne ?

D’où un bon vin tient-il toute sa grandeur ?

Quels chocolats de Noël offrir aux enfants ?