Immobilier Vente Location

Comment bien choisir ses futurs locataires ?

Comment bien choisir ses futurs locataires ?
Notez cet article

En mettant votre bien immobilier en location, vous courrez un risque. Vous pouvez tomber sur de bons locataires ou sur de mauvais co-contractants. En outre, il est difficile de trouver une méthode infaillible pour filtrer les demandeurs. Toutefois, il existe des facteurs augmentant vos chances de choisir le meilleur occupant. De ce fait, pour bien choisir ses futurs locataires, il faut effectuer certaines démarches.

Bien choisir ses futurs locataires : respecter la loi

Le choix du locataire est libre pour le bailleur dans la mesure où il ne commet pas de discrimination. Il doit à cet effet publier une annonce non discriminatoire pour notifier sa volonté de louer le bien. La loi interdit la discrimination dans les activités liées au logement. En tant que propriétaire, vous devez traiter vos locataires potentiels de manière égale. Vous devez ainsi éviter les motifs de discriminations prévus par le Code pénal. Ils sont plus de 25. Vous pouvez donner un mandat de gestion locative à une société pour éviter toute infraction.

Connaître son locataire

Le bailleur peut déléguer la recherche du locataire et la gestion de son logement à un professionnel. Le mandat de recherche est valable pendant 3 mois. Le bailleur est tenu d’accepter le candidat qui répond aux critères de recherche établis par le mandataire. Toutefois, un bailleur peut refuser un demandeur :

 

  • S’il n’a pas les ressources suffisantes.
  • S’il ne respecte pas la destination des lieux.
  • Si le nombre d’habitants n’est pas compatible avec la taille du logement loué.

Le bailleur a la possibilité de demander les documents nécessaires pour vérifier. Ladite vérification porte sur l’identité du locataire, son domicile, son activité professionnelle, ses ressources et celles des personnes qui se portent garantes de lui.

Se renseigner sur le crédit du locataire

Un locataire doit être financièrement responsable. Celui qui a l’habitude de payer ses dettes aura tendance à payer son loyer. Par ailleurs, il sera plus enclin à prendre soin de votre local. Le bailleur peut demander le dernier ou l’avant-dernier avis d’imposition du demandeur. Il peut aussi consulter ses 3 derniers bulletins de salaire.

Idéalement, les revenus mensuels du preneur doivent être trois fois plus élevés que le loyer mensuel. Vous devez également tenir compte du montant d’une éventuelle dette. En outre, vous pouvez vous renseigner sur ses expulsions antérieures. Cela est aussi valable pour d’éventuels jugements civils ou faillites. Cette recherche d’informations peut être incluse dans le mandat de gestion locative.

Se renseigner sur son historique de location

Vous pouvez chercher à parler à ses anciens propriétaires. Vous saurez s’il est ou non un locataire problématique. Les renseignements dont vous aurez besoin sont :

 

  • Son assiduité dans le paiement du loyer.
  • La raison de son déménagement.
  • La manière dont il a déménagé (s’il a donné un préavis ou pas).
  • La manière dont il a pris soin du local.

Dans le cas où le demandeur n’aurait jamais eu de logement, vous pouvez exiger un cosignataire pour le bail. Vous pouvez également vérifier les infractions graves ou mineures commises par votre potentiel occupant.

Privilégier un locataire stable

Vous pouvez vous assurer qu’il y aura au maximum deux personnes par chambre. Néanmoins, vous devez également prendre en compte la taille du logement et l’âge des occupants. Il peut être problématique d’avoir un demandeur qui change souvent de local ou d’emploi. Dans ce cas, votre logement sera bientôt à nouveau en location. Vous aurez donc à reprendre votre sélection de locataires dans un court délai.

Se fier à son instinct

Certaines personnes utilisent de fausses déclarations dans leur recherche de logement. Vous devez donc vous fier à votre instinct pour juger le caractère du demandeur.

En définitive, un contrat de location doit respecter la loi. Il doit être établi par écrit. En outre, il doit contenir des mentions obligatoires telles que le nom du bailleur, son domicile, le nom du locataire, la date de prise d’effet et la durée du contrat. La consistance de la destination de la chose louée et le montant du loyer de référence sont également indispensables pour un bon bail de location.

Related posts

Achat d’une La Zenia villa, guide pratique pour réussir son investissement

Les sites en ligne qui paie simplement

Quelques conseils à connaître pour faire le bon choix d’un local professionnel

La Côte d’Azur, un paradis pour l’investissement immobilier

A quoi sert un courtier immobilier à Dijon ?

Programme immobilier neuf : les détails à connaître

Le placement immobilier

Effectuer un investissement pour ses avantages fiscaux

Investir en immobilier est-ce encore intéressant ?